BRÈVE – Malaisie : l’utilisation du terme « Allah » appelle à confusion

Added by Cultures et Croyances on 26 juin 2014. · 1 Comment · Share this Post

Filed under ACTUALITES, Brèves

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Documentaire à regarder...

Il était une fois les Royaumes d'Afrique - L'Ethiopie

La plus haute juridiction de Malaisie a récemment rendu une décision condamnant les Chrétiens à ne pas utiliser le mot « Allah » pour se référer à Dieu, au terme d’un procès fortement séparatif dans une nation où les musulmans sont très largement majoritaires. Les Chrétiens soutiennent qu’il ne font que se référer à leur Dieu, et cela depuis des siècles, et que la décision viole leurs droits. Les autorités malaises disent que son utilisation par  les chrétiens porte à confusion et pousse certains musulmans à se convertir au christianisme.

Sur Cultures & Croyances
Pour en lire plus sur la Malaisie : « La corruption à l’origine des tensions religieuses en Malaisie »


Une fois de plus les droits des minorités sont foulés aux pieds et le spectre de l’extrémisme religieux gagne le terrain sur le peuple malais. Le Père Lawrence Andrew dit avoir été « grandement déçu » que le jugement ne tiennent pas compte « des droits fondamentaux de minorités. » Les activistes musulmans à l’extérieur du tribunal ont accueilli la décision avec joie et bonne humeur.
S. Selvarajah, un des avocats pour l’Église, a dit que la décision marque la fin de procédures judiciaires :
« C’est une interdiction générale. Les non-musulmans ne peuvent pas utiliser le mot Allah ».
Mais les rapports journalistiques malais ont suggéré que l’Église puisse appeler à un réexamen de la décision.
Ahmed Danyal Arif
Crédit image : Infocatho.be

One Response to BRÈVE – Malaisie : l’utilisation du terme « Allah » appelle à confusion

  1. Mahamat Seid Abazène Seid: 28 juin 2014 at 14 h 57 min

    Je ne voudrais pas faire une critique à l’arrêt mais que je sache, le mot Elah ou Ellohim est bien présent dans la Bible chrétienne. Alors que doivent-ils dire s’ils ne doivent pas prononcer le nom Allah encore qu’ils s’expriment autrement qu’en arabe. Je crois, à mon humble sens, que l’utilisation du mot Allah par les Chrétiens est une évolution sensible, non pas pour amener les musulmans à se christianiser mais plutôt pour que les chrétiens fassent davantage la distinction entre Dieu (Allah) et le Christ (almassih). Mais au delà de la conséquence de l’utilisation du mot, que ne leur interdit nullement ni le Coran ni la sunna, leur interdira-t-on également de prononcer le mot Issa pour désigner Jésus? Très franchement, en droit musulman, même cultuel, je ne vois pas ce qui justifierait cette sentence. On verra bien ce qu’en dira la haute juridiction.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sites Partenaires

Observatoire de la Laïcité - Institution rattachée au Premier Ministre
Ordre Monastique Vaisnava
UNICEF France, Association Humanitaire pour la survie des enfants dans le monde
The Ahmadiyya Muslim Community International
Site l'Economiste - Tous les décryptages sur l'économie
Archer 58 Research - Think-Thank en économie et sciences sociales
Le MENA Post
Financial Afrik - Toute la finance africaine
Conseil Représentatif des Sikhs de France
Coexister - Mouvement Interreligieux des Jeunes
Observatoire de la Laïcité - Institution rattachée au Premier Ministre
Ordre Monastique Vaisnava

Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation !