ALERTE – Centrafrique : retour sur un « nettoyage ethnique »

Alors que le conflit s’enlise, et que les médias soulignent surtout le rôle de l’armée française au « maintien de la paix », la République Centrafricaine a connu, ces derniers temps, un nettoyage ethnique sans précédent dans la région : la population musulmane exterminée par les chrétiens, dans des conditions particulièrement violentes, sous les yeux des militaires censés rétablir l’ordre.

A coup d’armes telles que haches, couteaux, machettes, hommes, femmes, enfants, sans distinction, ont été poussés dans la mosquée du village, laquelle a été ensuite incendiée : tel est le constat que livre Amnesty International à propos du pays, et du conflit.

Les violations des droits de l’homme sont légion, au point que l’ONG parle de nettoyage ethnique ; le terme se trouve dans son rapport de Février, « ethnic cleansing » ; l’usage de la torture est même dénoncé à propos de cette minorité.

Ce que décrit Médecins du Monde à propos du conflit est concordant : les praticiens doivent soigner des malades dont les membres ont été amputés à coup de machette, brulés à l’eau bouillante, et ils doivent exercer dans des conditions sanitaires où le paludisme, la typhoïde, la dysenterie, sévissent, ainsi que la malnutrition. Leur description est accablante, à la fois pour la minorité chrétienne qui a sévi, et pour les Casques Bleus, qui n’ont rien vu, ou rien fait.

Dans tous les domaines, la violence à l’encontre de la communauté musulmane, minoritaire, s’avère totale, et détruit tous les biens de celle-ci ; plus haut, nous avons évoqué les enfants, victimes eux aussi du conflit.

Human Rights Watch, l’ONG bien connue, s’est intéressée aux pays où l’éducation et les moyens éducatifs étaient menacés : sans surprise, la République Centrafricaine figure en bonne place : écoles incendiées, professeurs arrêtés, élèves sans moyen d’apprendre, certains tenus à l’écart et sortis avec violence des cours… Pillage à répétition des écoles par des milices…

Si toutes les sources que nous citons sont des ONG, c’est parce que la situation n’a jamais été décrite ainsi sous ce jour par les médias classiques. Le voyage de François Hollande ou les rencontres au sommet, les morts de chaque coté dans les rangs des armées : tel est ce qui occupe le devant de la scène…Journaux, en ligne ou pas, chaines télévisées, décrivent les négociations, les processus électoraux (truqués, forcément…), et décomptent les cadavres et les éventuels otages. Voilà ce qui informe le citoyen sur la Centrafrique.

L’humanitaire ne semble pas intéresser grand-monde dans ce conflit, à part les professionnels.

Faire le compte des victimes, dans un camp et dans l’autre, n’a guère d’intérêt.

Ce qui se joue en Centrafrique, sans que personne n’en parle, est une extermination communautaire, une guerre civile d’une violence pour laquelle il n’y a pas d’autre nom que « nettoyage ethnique », au sens entendu par le droit de New York sur le génocide.

Nathalie Robisco

Crédit Photo à la Une : NouvelObs

Bibliographie

https://www.amnesty.org
http://www.medecinsdumonde.org
http://www.protectingeducation.org , en liaison avec Human Rights Watch: http://www.hrw.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sites Partenaires

Financial Afrik - Toute la finance africaine
Site l'Economiste - Tous les décryptages sur l'économie
Archer 58 Research - Think-Thank en économie et sciences sociales
Coexister - Mouvement Interreligieux des Jeunes
The Ahmadiyya Muslim Community International
Ordre Monastique Vaisnava
Conseil Représentatif des Sikhs de France
UNICEF France, Association Humanitaire pour la survie des enfants dans le monde
Le MENA Post
Observatoire de la Laïcité - Institution rattachée au Premier Ministre
Financial Afrik - Toute la finance africaine
Site l'Economiste - Tous les décryptages sur l'économie

Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation !