COMPTE-RENDU – Café-débat portant sur la place de l’Iran sur la scène internationale

Added by Sonia Ben Mansour on 22 octobre 2015. · 1 Comment · Share this Post

Filed under Compte-rendu, CULTURE & PARTAGE

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Documentaire à regarder...

Il était une fois les Royaumes d'Afrique - L'Ethiopie

*Compte-rendu d’un séminaire réalisé par Regards Etudiants par Sonia Ben Mansour.

Bernard Hourcade, directeur de recherche émérite du CNRS (mondes iranien et indien), spécialiste de l’Iran, a répondu à de nombreuses questions. Il s’agira de présenter un résumé de son analyse portant sur divers domaines, à savoir :

L’Iran et son système politique

L’Iran compte près de  78 millions d’habitants.  C’est un état multiethnique, héritage de l’histoire de l’empire perse mais la langue officielle est le persan.

L’Iran est un Etat centralisé. Les iraniens sont nationalistes, ce nationalisme ayant été renforcé par la lutte contre les britanniques. Les religieux chiites sont au pouvoir depuis l’arrivée de l’ayatollah[2] Khomeiny en 1979 mais il faut savoir que la suprématie institutionnelle de l’islam chiite figurait déjà dans la Constitution iranienne de 1906.

Le système politique s’ouvre de plus en plus à l’international après une période marquée par l’isolement (et des sanctions économiques).

L’Iran est un pays à la fois nationaliste, islamique et ouvert à l’international. Son identité politique est la combinaison de ces trois facteurs (pour faire bref  les 3 « i » d’Iran, Islam et International).

Sur l’opposition frontale entre l’Iran et l’Arabie Saoudite

Selon Bernard Hourcade, l’Arabie Saoudite est un « non-Etat », une monarchie sunnite qui exerce son influence par le biais de son immense manne pétrolière. L’Arabie Saoudite est un allié des occidentaux (notamment des Etats Unis) contrairement à l’Iran, Etat centralisé chiite qui se déclare ouvertement anti-américain.

Depuis trente ans deux nouveaux Etats ont émergé dans la région : l’Iran devenu République islamique, et les monarchies pétrolières qui ont acquis une puissance économique jamais connue dans l’histoire. L’opposition actuelle entre Iran et Arabie  (monarchies pétrolières) n’est pas fondée sur l’opposition sunnites /chiites qui a toujours existé, mais entre un axe des « Républiques » de Kaboul à Damas, passant par Téhéran, et un axe des monarchies des Emirats à la Jordanie.

Actuellement, le devenir de la Syrie est un enjeu majeur pour les deux pays. L’Iran ne souhaite pas que Damas, capitale de la Syrie, tombe entre les mains d’un pouvoir contrôlé par l’Arabie sous ouvert de jihadisme, avec le risque que l’Irak ne tombe à son tour, ce qui mettrait en jeu la sécurité nationale de l’Iran. Les huit ans de guerre Irak-Iran sont dans toute s les mémoires. L’enjeu est national et non pas religieux ou pétrolier.

L’armement nucléaire

Le danger extrême lié à l’armement nucléaire de l’Iran n’est pas une analyse partagée par Bernard Hourcade. En effet, au-delà de la réalité du danger de la prolifération, il considère que l’Iran a été « diabolisé ». La « menace iranienne » domine les débats internationaux alors que le terrorisme international est dominé par les mouvements wahahbites (al Qaida, Daesh) qui ont leur origine en Arabie. Les menaces de destruction d’Israël (exemple, propos tenus par Mahmoud Ahmadinejad, ancien président iranien) sont inacceptables, mais  sont d’abord des propos destinés à provoquer.

Le devenir de l’Iran

L’Iran a un grand potentiel économique car il possède de bonnes capacités de paiement et des richesses pétrolières et gazières. La nouvelle bourgeoisie moyenne iranienne et notamment les femmes, est nombreuse et bien formée, active sur le plan social et politique. L’Iran a donc la capacité de devenir un interlocuteur privilégié à l’international.

Cependant, la République islamique doit évoluer. On rappellera que la charia s’applique dans tous les domaines du droit. La condition de la femme iranienne doit évoluer dans un sens favorable. Bernard Hourcade touche là une vérité souvent méconnue : malgré son statut juridique qui ne lui accorde que peu de droits et libertés,  le paradoxe réside dans le fait que la femme iranienne évolue socialement de par ses multiples revendications voire protestations (exemple, poste occupé dans le système politique). Le président iranien Hassan Rohani bénéficie d’un consensus politique associant à la fois les nationalistes (défense contre l’Arabie), les islamistes (c’est un religieux qui a la confiance du Guide Ali Khamenei) et de la nouvelle bourgeoisie ouverte à l’international (accord du 14 juillet 2015 sur le nucléaire et la levée des sanctions économiques)

*Propos recueillis par Sonia Ben Mansour, Avocat à la Cour et Doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Pour citer le compte-rendu :

Sonia Ben Mansour, « Café-débat portant sur la place de l’Iran sur la scène internationale », in : www.cultures-et-croyances.com, Rubrique : Compte-rendu, Cultures & Partages, oct. 2015.

POUR LES CURIEUX :

http://projet.pcf.fr/75082 (article de Bernard Hourcade intitulé « Arabie Saoudite-Iran : un conflit entre sunnites et chiites ou entre une monarchie et une république ?)

NOTES

https://www.youtube.com/watch?v=8J1CtbyAWM0 (vidéo)

[1] www.regards-etudiants.fr

[2] Titre honorifique donné aux principaux chefs religieux de l’islam chiite

One Response to COMPTE-RENDU – Café-débat portant sur la place de l’Iran sur la scène internationale

  1. Pingback: Ahmady (islamahmadiyya) | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sites Partenaires

Financial Afrik - Toute la finance africaine
Observatoire de la Laïcité - Institution rattachée au Premier Ministre
Le MENA Post
Site l'Economiste - Tous les décryptages sur l'économie
Ordre Monastique Vaisnava
Archer 58 Research - Think-Thank en économie et sciences sociales
Conseil Représentatif des Sikhs de France
UNICEF France, Association Humanitaire pour la survie des enfants dans le monde
The Ahmadiyya Muslim Community International
Coexister - Mouvement Interreligieux des Jeunes
Financial Afrik - Toute la finance africaine
Observatoire de la Laïcité - Institution rattachée au Premier Ministre

Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation !