ALERTE – Angola, les musulmans dépossédés

6074929-9066199

Source : Google Images

Les habitants musulmans de Luanda dans la commune de Viana Zango s’étaient vus imposer, au mois d’octobre dernier, la destruction des minarets de leur mosquée au motif que l’édifice avait été construit en méconnaissance de l’ensemble des règles légales et que les musulmans ne disposaient pas de l’autorisation afin d’édifier une mosquée.

Un climat délétère

La destruction de ces minarets ne peut pas s’inscrire dans un acte isolé. Toujours au mois d’octobre, les autorités angolaises avaient également décidé de détruire la mosquée de Zango situé dans la commune urbaine de Viana. Dans un pays où la population est composée à 95% de chrétiens (majoritairement évangélistes), les musulmans sont très largement minoritaires et représentent moins de 1% de la population. D’autres croyances traditionnelles y sont recensées telles que les tenants des animistes. Luanda est la ville qui regroupe le plus de musulmans en Angola, ce qui avait suscité chez l’Arabie Saoudite la volonté d’y créer une université islamique.

Une Etude du London School of Economics and Political Science montre également que la ville de Luanda est celle qui comprend le plus grand nombre d’églises avec une religiosité qui augmente tous les jours de plus en plus. Les prêches, la couverture médiatique des pèlerinages et les grandes architectures des églises sont largement diffusés dans le Angola actuel. Reste que les problématiques sont souvent les mêmes ; dès lors qu’un modèle religieux est majoritaire, les minorités en souffrent puisqu’elles manquent cruellement de reconnaissance. Si cela est vrai pour certains pays se revendiquant « islamiques », il semble que le même phénomène puisse être observé pour certains se revendiquant « chrétiens ».

La réponse des autorités : « la fermeture jusqu’à nouvel ordre »

Ces derniers temps, les déclarations politiques se multiplient ; si le Gouverneur de la ville de Luanda Bento a pu déclarer, lors d’une émission de radio, que « le gouvernement angolais n’est pas prêt pour la légalisation des mosquées », le mardi 19 novembre, un nouveau pas a été franchi. La Ministre angolaise de la culture a en effet affirmé lors d’un discours que :

« En ce qui concerne l’islam, dont le processus de légalisation n’a pas été approuvé par le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, leurs mosquées seraient fermées jusqu’à nouvel ordre« .

Désormais, les autorités ont largement la possibilité de sceller les mosquées  jusqu’à nouvel ordre. Il s’agit d’un fait marquant puisqu’une mosquée représente l’identité religieuse du musulman qui, en étant détruite ou scellée, anéantit, par la même occasion, toute liberté de religion des musulmans angolais. Qualifiées par certains médias de « croisade menée contre les musulmans », ces actions coup de poing du gouvernement devraient attirer l’attention de la scène internationale très prochainement.

Dans les couloirs des Organisations de Droits de l’Homme, certains ne manqueront pas de relever la qualification donnée au ministère – de la « Justice et des Droits de l’Homme – et l’absence de réalité matérielle d’une des libertés fondamentales nécessaires à la paix d’une société, la liberté de religion.

L’Equipe de Cultures & Croyances.

 

One Response to ALERTE – Angola, les musulmans dépossédés

  1. Pingback: ALERTE – Angola : « aucune mosquée du pays n’a reçu de permis de construire » | Cultures & Croyances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sites Partenaires

The Ahmadiyya Muslim Community International
Observatoire de la Laïcité - Institution rattachée au Premier Ministre
Archer 58 Research - Think-Thank en économie et sciences sociales
Le MENA Post
Coexister - Mouvement Interreligieux des Jeunes
UNICEF France, Association Humanitaire pour la survie des enfants dans le monde
Financial Afrik - Toute la finance africaine
Site l'Economiste - Tous les décryptages sur l'économie
Ordre Monastique Vaisnava
Conseil Représentatif des Sikhs de France
The Ahmadiyya Muslim Community International
Observatoire de la Laïcité - Institution rattachée au Premier Ministre

Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation !