Qui sommes-nous?

3d human with a red question mark

Note préalable aux lecteurs

Cette présentation a pour but de présenter au lecteur, en toute transparence, la genèse du site, afin de mieux souligner par ailleurs sa totale indépendance vis-à-vis de toute allégeance politique ou confessionnelle.

Le site Cultures et Croyances est né de la volonté de ses créateurs de promouvoir la culture et l’éducation, ainsi que le dialogue interculturel et inter-cultuel, tout en développant une plateforme d’informations sur des sujets tels que le fait religieux et la laïcité.

Dans un souci de transparence vis-à-vis de nos lecteurs, nous tenons à préciser que Cultures & Croyances a été fondé par des musulmans ahmadis (cf. présentation ci-dessous), par ailleurs très engagés, en parallèle de ce site, dans la lutte contre les discriminations et persécutions dont est l’objet cette minorité. 

Néanmoins et ceci étant précisé, il est important de souligner que Cultures & Croyances, d’une part, ne représente pas nécessairement les lignes officielles de la position du Mouvement Ahmadiyya en Islam. Et, d’autre part, que Culture & Croyances est un site totalement indépendant de toute allégeance politique ou confessionnelle, y compris vis-à-vis du mouvement Ahmadiyya.

En outre, si les fondateurs sont musulmans ahmadis, l’équipe s’est peu à peu enrichie de collaborateurs et d’invités ponctuels, qui témoignent d’une pluralité de croyances et/ou d’opinions, qui sont encore une fois un gage de neutralité et d’indépendance. Dans le même ordre d’idées, les sites dits « partenaires » de Cultures & Croyances sont totalement indépendant et le partenariat ne pourra en aucun cas être un prétexte pour leur prêter une quelconque affiliation. Ils sont indépendants, neutres et concourent simplement à une laïcité de qualité.

Pour conclure, nous invitons les lecteurs à noter que Cultures & Croyances ne dépend d’aucun culte ni d’aucune institution publique, quels qu’ils soient

Qu’est-ce que l’Islam Ahmadiyya ?

Mirza_Ghulam_Ahmad_(c._1897)Les ahmadis sont des musulmans qui croient en la venue du Messie attendu par les musulmans depuis plus de 1.400 années. Ils croient en effet que le fondateur de l’Ahmadiyya, Mirza Ghulam Ahmad (photo ci-contre), est le Messie Promis dont la venue a été prophétisé par plusieurs Livres sous différents noms et titres. C’est également en raison de cette croyance, que les ahmadis comptent parmi les minorités religieuses les plus persécutées dans le monde.

La communauté ahmadie est l’émanation d’un Islam pacifiste, tolérant et ouvert. La Communauté Musulmane Ahmadiyya pense en effet que Ahmad est venu afin de mettre un terme au querelles et guerres religieuses, de condamner les massacres de sang et de réinstaurer la justice et la paix. Par ailleurs, l’Ahmadiyya est une communauté apolitique.

La Communauté Musulmane Ahmadiyya est animée par le souci de rectifier les malentendus édifiés autour de l’Islam. Elle souhaite bâtir et propager un Islam de paix, de tolérance et d’écoute. Pour ce faire, elle s’appuie sur un dynamisme pacifiste, souhaitant favoriser la compréhension multiconfessionnelle, l’amour et l’écoute du prochain ; elle se conforme mots pour mots aux enseignements pacifistes du Coran qui prévoit qu’il « ne doit pas y avoir de contrainte en religion »[5].

L’Ahmadiyya rejette ainsi toutes formes de terrorisme et prône une séparation de la « Mosquée et de l’Etat ». 

La Communauté Ahmadiyya est aujourd’hui dirigée spirituellement et administrativement par Hadhrat Mirza Masroor Ahmad (photo ci-contre). Il est en charge des dizaines de millions de membres à travers le monde, implantés dans 200 pays. Il fédère l’ensemble des croyants autour d’une base commune et bénéficie d’un soutien Divin à cet effet. Il a à cœur de diffuser le message pacifiste de l’Islam qui n’est d’autre que la réconciliation des peuples et la paix. Constamment, à l’occasion de ses discours, il rappelle l’importance fondamentale d’assurer une justice absolue afin que la paix dans le monde puisse être établie et propagée. Il veille à ce que le message du Messie Promis soit constamment promu et poursuivi.

Le Cinquième Calife a été invité par les plus grandes personnalités politiques afin de s’exprimer sur la paix mondiale. Ainsi en est-il de son discours au Parlement Britannique ou au Capitol Hill, Congrès des Etats-Unis, ou encore au Parlement Européen.

Pour le discours au Capitole Hill :

Pour le discours au Parlement Européen :

Enrayer la souffrance humaine, favoriser l’accès à l’éducation des pays en voie de développement, créer des hôpitaux afin de permettre l’accès aux soins et à un système de santé de qualité, établir une parfaite justice sont les enjeux majeurs de la Communauté Musulmane Ahmadiyya. Elle s’inscrit ainsi constamment dans la construction d’hôpitaux et d’écoles en Afrique. Des éminentes personnalités de l’Ahmadiyya ont également mis en place des fonds permettant de favoriser l’accès à la science aux chercheurs dits du « tiers-monde ».

Enfin, chaque année, au niveau international, la Communauté Musulmane Ahmadiyya International organise son colloque en faveur de la paix. Elle remet, lors de cette cérémonie, un prix à une association ou à un humanitaire qui a contribué à établir la paix dans le monde ou à enrayer la souffrance humaine. Elle défend avec vigueur et fermeté les Droits de l’Homme sans aucune discrimination.

La Communauté Musulmane Ahmadiyya s’inscrit comme un acteur majeur en matière humanitaire. Toutefois, elle demeure, dans certains pays, la cible d’attentats au nom de ses croyances. D’une atrocité sans pareil, les premières persécutions datent de 1902 et de 1903. Flux continus et imperturbables, les persécutions ont cours quelques années seulement après la création du mouvement, concentrées essentiellement au Pakistan et en Afghanistan pour se développer récemment en Indonésie et en Malaisie. Autrefois recourant à des procédés primaires et barbares, les persécutions prennent des proportions de plus en plus inquiétantes, notamment par leur légalisation au Pakistan.

En 1984 une ordonnance incorporée dans la loi[6] relative au blasphème ainsi que le Code pénal islamique interdisent aux « qadianis[7] » une quelconque assimilation à l’Islam (interdiction de saluer un citoyen, d’appeler à la prière, de prononcer la profession de foi, de prêcher, de réaliser le pèlerinage etc.). Au gré des années, ces dispositions vont permettre aux islamistes radicaux d’inciter et de justifier les meurtres à l’encontre des musulmans ahmadis[8]. Théâtres récents[9] d’un attentat à la bombe commandité par plusieurs terroristes, les Mosquées des musulmans ahmadis de Lahore ont été les cibles de plusieurs explosions ayant fait 86 morts et plusieurs blessés.

C’est en réponse à ces persécutions que quelques ahmadis français se sont lancés dans le projet de Cultures & Croyances. Ils se sont dits qu’il fallait promouvoir l’éducation pour combattre l’extrémisme ; favoriser la compassion plutôt que l’intolérance. Ils avaient également à cœur de se détacher de l’Ahmadiyya pour donner à ce site une véritable indépendance. Son objet n’est pas limité à l’Ahmadiyya ; son objet est neutre et concerne toutes les religions ou les non croyants, les athés, les agnostiques etc. En bref, le site veut être le promoteur de l’éducation, du dialogue interreligieux et de la tolérance universelle sans distinction de race, de couleur ou de religion.

L’équipe de Cultures et Croyances.

_______________

[5] Al Baqarah (2 : 257)

[6] En 1986

[7] Désignent les habitants de Qadian. Lorsque le mot est utilisé pour désigner les ahmadis, il s’agit d’une appellation ironique voire moqueuse.

[8]Les radicaux estiment en effet que les ahmadis sont des « Wajibul Qatal », dont le meurtre est totalement justifié à l’égard de Dieu, à l’image de « la persécution des impies en vue de leur salut ».

[9] Vendredi 28 mai 2010.

 


Sites Partenaires

The Ahmadiyya Muslim Community International
Le MENA Post
Observatoire de la Laïcité - Institution rattachée au Premier Ministre
Coexister - Mouvement Interreligieux des Jeunes
Site l'Economiste - Tous les décryptages sur l'économie
Conseil Représentatif des Sikhs de France
Archer 58 Research - Think-Thank en économie et sciences sociales
Financial Afrik - Toute la finance africaine
UNICEF France, Association Humanitaire pour la survie des enfants dans le monde
Ordre Monastique Vaisnava
The Ahmadiyya Muslim Community International
Le MENA Post

Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation !