La journée mondiale de … La gentillesse !

tumblr_m7yrgobc5s1rrb5i8o1_500

Source image : Blog l’Autre Une

La foire aux journées continue. Après celle concernant l’eau, aujourd’hui, le 13 novembre est marquée sous le sceau de la gentillesse. Alors que certains blogueurs qualifient largement cette journée d’utopie, d’autres la cautionnent largement, soutenant qu’elle est l’occasion, en temps de crise, d’unir un peuple désuni.

Le World Kindness Movement

Fondée en 2000, c’est le Mouvement Mondial pour la Gentillesse qui est l’instigateur de cette nouvelle « mode ». Ce mouvement revendique n’appartenir à aucune religion et il se dit totalement apolitique. Mais quel est alors le but d’une telle démarche ?

L’objet principal de ce mouvement est de favoriser les actions de bienfaisance parmi les différentes communautés mondiales – qu’elles soient locales, nationales ou internationales – mais tout cela par le truchement d’un vecteur commun : la gentillesse. Cela vise, in fine, a favoriser l’entente mutuelle, la compréhension, le dialogue entre les différentes cultures et les différents peuples.

La gentillesse aurait-elle disparue de la surface de la terre ?

Généralement, les journées dédiées à une cause permettent de rappeler à l’opinion publique l’importance de celle-ci et la part importante que joue les acteurs individuels dans le succès de cette action ; on pense à la journée mondiale contre le cancer, contre le sida etc. Or envisager la question d’une journée mondiale pour la gentillesse revient-il à affirmer qu’il est de plus en plus difficile d’être « gentil »?

La gentillesse est faite d’actes quotidiens ; aussi, les personnes qui font la manche n’hésitent-elles pas à nous le rappeler. Plusieurs fois, dans le métro parisien, on rencontre ces personnes qui attirent notre attention sur quelque chose, un geste qui ne nous coûte rien : un sourire. Il semblerait en effet que la gentillesse disparaît de nos mœurs. Il ne s’agit pas de tergiverser sur la gentillesse à l’égard de nos amis, nos parents – tout le monde peut être gentils avec les proches – mais plutôt de notre gentillesse de « tous les jours ».

Bien plus que de s’inscrire que dans le cadre d’une journée, la gentillesse devrait connaître un dynamisme général. Si elle permet de favoriser l’écoute, le dialogue et la compréhension mutuelle à travers une vision juste des différentes cultures, comme le souhaite l’objet du Mouvement Mondiale pour la Gentillesse, il faudrait plutôt s’orienter vers une année mondiale de la gentillesse.

L’équipe de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sites Partenaires

Site l'Economiste - Tous les décryptages sur l'économie
Conseil Représentatif des Sikhs de France
Observatoire de la Laïcité - Institution rattachée au Premier Ministre
Coexister - Mouvement Interreligieux des Jeunes
Ordre Monastique Vaisnava
Financial Afrik - Toute la finance africaine
Archer 58 Research - Think-Thank en économie et sciences sociales
Le MENA Post
The Ahmadiyya Muslim Community International
UNICEF France, Association Humanitaire pour la survie des enfants dans le monde
Site l'Economiste - Tous les décryptages sur l'économie
Conseil Représentatif des Sikhs de France

Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation !